Trombones

L’instrument

De la « buccina » romaine au « complet » contemporain, la facture, simple, du trombone -une embouchure, un tube et une coulisse- a peu évolué. Utilisé dans tous les genres musicaux, de la musique dite classique au jazz en passant par la musique militaire, les musiques actuelles et la danse et présent dans toutes les formations instrumentales, le trombone a été introduit dans les brassbands dès leur création. Seul instrument de l’orchestre à ne pas appartenir à la famille des saxhorns et à posséder une section de tube cylindrique, son emploi, par les compositeurs et arrangeurs, est donc tout à fait singulier. A ce titre, dans son Traité d’orchestration, Hector Berlioz écrit : « Le trombone est, à mon sens, le véritable chef de cette race d’instruments à vent que j’ai qualifiés d’épiques. Il possède en effet au suprême degré la noblesse et la grandeur ; il a tous les accents graves ou forts de la haute poésie musicale, depuis l’accent religieux, imposant et calme, jusqu’aux clameurs forcenées de l’orgie. Il dépend du compositeur de le faire tour à tour chanter un chœur de prêtres, menacer, gémir sourdement, murmurer un glas funèbre, entonner un hymne de gloire, éclater en horribles cris, ou sonner sa redoutable fanfare pour le réveil des morts ou la mort des vivants. ».

Les instrumentistes

  • Vincent

Originaire du nord de la France et après des études musicales en trombone, analyse, écriture et histoire de la musique dans les conservatoires de Cambrai, Reims puis Grenoble et dans les universités de musicologie de Reims et Lille, il se tourne vers l’enseignement de la musique, de l’éducation musicale et du chant choral puis vers la direction des établissements scolaires. Sans jamais tourner le dos au trombone, c’est tout naturellement qu’il rejoint l’ensemble de cuivres puis le brassband du Centre Musical Accords.

  • François

Ancien corniste de l’école de musique, il partage en culottes courtes les bancs du primaire et ceux des cours de solfège avec notre chef Bruno. Après « quelques » années d’abstinence instrumentale, il réapparaît au trombone et intègre le pupitre du Brass Band Accords en partageant son temps entre les électrons qu’il fait tourner sur le Polygone Scientifique, un groupe vocal d’hommes et la pratique festive balkanique.

  • Laurent

Laisser un commentaire

Champs Requis *.